Le remue-méninge, une technique de créativité en gestion de projet

image ampouleLes entreprises de biens et services semblent évoluer dans un contexte où la concurrence est de plus en plus présente. Elles cherchent à se démarquer de leurs concurrentes auprès des consommateurs. C’est ainsi que plusieurs entreprises ont recours à des techniques de créativité, dont le remue-méninge. Cette technique me semble être la plus utilisée par les entreprises. J’ai donc choisi de vous entretenir sur cette technique en fonction de mes connaissances acquises dans mes cours de Créativité Média et de Gestion de projet en Communication. Ces cours sont dispensés respectivement par Danick Archambault et Frédérick Roussel.

Qu’est-ce que le remue-méninge ?
Avant d’en dire davantage sur cette technique, il convient de la définir. Selon l’Office québécois de la langue française, le remue-méninge est une « technique de réflexion, de création et de recherche collective fondée sur la mise en commun des idées et des suggestions spontanées des membres d’un groupe pour obtenir un nombre important d’idées.» En d’autres mots, c’est une technique d’idéation dont les participants sont amenés à produire un maximum d’idées sans se censurer dans le but de résoudre un problème.

Qui sont les acteurs?

L’animateur

  • planifie la rencontre
  • planifie la rencontre
  • assure l’aménagement physique de la salle : disposition des chaises
  • nomme le secrétaire
  • agit en leader : motive le groupe, s’assure du bon déroulement de la session, énumère les règles en veillant au respect de celles-ci, etc.

Le secrétaire est une personne responsable de la prise de note : elle écrit toutes les idées du groupe.

les participants sont des indivudus qui participent à la session en émettant des idées

Quelles sont les étapes du remue-méninge?

  1.  La présentation de la problématique: l’animateur fait une brève présentation de la situation ou de la problématique avec un objectif clair.
  2. La présentation des règles: l’animateur expose les règles aux participants. Par exemple, «on ne critique pas», «on mise sur la quantité d’idée plutôt que la qualité», «pas de censure», etc.
  3. Le moment d’échauffement: l’animateur invite les membres du groupe à donner des idées sur un sujet autre que la problématique. Cet exercice a pour but de stimuler la créativité du groupe et détendre l’atmosphère.
  4. Le remue-méninge proprement dit: à cette étape, l’animateur fait un rappel de la problématique et il invite les membres du groupe à s’exprimer «un à la fois».
  5. L’ évaluation des idées : il s’agit de regrouper des idées similaires, les classer. Cette étape peut être associer à d’autres techniques comme le classement par vote.

Quelle est son utilité en gestion de projet ?

Le remue-méninge est une technique qui pourrait être fort utile à l’étape de planification dans le processus de gestion de projet, dans un pocessus linéaire. En effet, cette technique est utilisée pour identifier et définir le contenu d’un projet. Concrètement, elle contribue à livrer un produit selon les exigences des parties prenantes d’un projet. Par ailleurs, le remue-méninge est utilisé dans la méthode de Design thinking à la phase d’idéation. En effet, à cette phase, l’utilisation du remue-méninge me semble indispensable car, l’équipe explore les possibilités pour trouver une solution à une problématique bien définie. Du coup, elle se doit de générer beaucoup d’idées.

les erreurs à éviter    Risque

  • Critiquer et juger les idées émises par les participants les commentaires nocifs comme « cette idée ne fonctionnera pas »
  • Laisser une idée en suspend
  • Ne pas écrire toutes les idées
  • Ne pas clarifier la problématique ou l’objectif
  • Permettre aux participants d’apporter des objets de distraction comme les cellulaires, tablettes ou tout autre appareil technologique
  • Faire une session de remue-méninge interminable, dans ce cas, il serait convenable de la faire en deux sessions pour être plus efficace
  • Trop de participants ( un maximum de 12 personnes)

Quelques bonnes pratiques 

Elles sont des facteurs à prendre en compte pour avoir des résultats satisfaisants.

3d key to success

  • La responsabilité incombe aux cadres d’une entreprise de mettre en place des techniques de créativité: le président d’une entreprise ou le gestionnaire ou le chef d’équipe devrait veiller à cela.
  • Un environnement de travail qui favorise la créativité.
  • Faire attention au type de personnalité des participants, introvertie, par exemple, une personne qui est extravertie aura tendance à monopoliser la parole.
  • Adapter l’utilisation de la technique de créativité, en l’occurrence le remue-méninge en fonction des besoins comme la complexité de la problématique, le type de projet, etc.
  • Privilégier la tenue de session du mardi au jeudi pour optimiser l’efficacité de ladite technique.
  • Varier les techniques d’idéation pour être plus créatif. Il existe plusieurs techniques de créativité.
  • Prendre de petites pauses si la session est longue ou en cas de stagnation des idées.

 

Bien évidemment, la technique de remue-méninge pourrait être adaptée à vos besoins. De plus, la liste des erreurs et celle des bonnes pratiques ne sont  pas exhaustives.

3 commentaires sur “Le remue-méninge, une technique de créativité en gestion de projet

Ajouter un commentaire

  1. Je dois dire que j’ai de la difficulté à ne pas classer/juger les idées dès qu’elles sont dites. Je dois travailler là-dessus!

    Tu as bien résumé la technique, je trouve.

    1. Bonjour Geneviève, j’ai tendance à faire la même chose que toi mais dans un contexte personnel. Le fait d’en être consciente est déjà un bon début. Un truc que je fait , c’est de renchérir les idées ou je pose des questions pour en savoir plus.

  2. Bonjour Roseline,
    Ton article à piqué ma curiosité, car bien que tout le monde connaisse le fameux brainstorming, on sait aussi que c’est parfois difficile d’en faire un exercice qui porte tellement fruit. J’aime bien tes conseil pratiques, comme tenir ces rencontres les mardis ou jeudis, limiter le nombre de participants, faire un exercice d’échauffement et porter attention aux différents types de personnalités. Quand on a plusieurs bonnes idées, dans un contexte de campagnes annuelles récurrentes, par exemple, c’est aussi intéressant de se faire une banque d’idées à exploiter pour donner un nouveau souffle.
    Merci pour ce beau résumé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :