La place de la recherche dans la gestion de projets en communication

Mon père me dit toujours, l’important est de partir sur de bonnes bases. Pour moi, c’est là que se situe la plus-value de la recherche dans la gestion de projets en communication.

J’ai eu la chance de réaliser différents projets de recherches pendant mon parcours professionnel, bien qu’ils ne s’insèrent pas toujours dans le cadre de projets en communication, mais davantage pour élaborer des stratégies de gestion ou pour répondre à une problématique spécifique. Les résultats de recherche m’ont permis de confirmer ou d’infirmer différentes hypothèses. Certaines hypothèses infirmées auraient pu être retenues, sans la réalisation d’un projet de recherche en bonne et due forme, ce qui pourrait conduire à l’élaboration de stratégies non pertinentes. Comme on le dit bien:  »garbage in, garbage out ».

Il y a divers avantages à effectuer de la recherche dans la réalisation d’un projet en communication. La recherche permet:

  • d’obtenir des informations pertinentes permettant de mieux comprendre et de mieux définir la situation ou de mieux cerner la problématique;
  • d’avoir des données sur lesquelles on peut s’appuyer pour établir des objectifs réalistes et élaborer des stratégies fortes;
  • d’obtenir des informations sur lesquelles on peut s’appuyer pour rejeter les hypothèses et les présupposés de certains membres de l’équipe de projet qui pensent tout savoir.

Dépendant du projet, la recherche peut prendre différentes formes et peut être de différentes envergures. Il y a deux grandes méthodes de recherches : la recherche qualitative et la recherche quantitative. La recherche qualitative regroupe principalement les entrevues individuelles, les focus groupe, l’observation et l’analyse comportementale. Tandis que la recherche quantitative est constituée de la collecte de données primaires auprès d’un échantillon d’une population. La méthode de recherche retenue dépendra du type d’information qu’on veut obtenir et de l’ampleur du projet.  Pour certains projets c’est la méthode qualitative qui convient le mieux tandis que pour d’autres c’est la méthode quantitative qui est la plus appropriée. Les deux méthodes peuvent être aussi utilisées dans un même projet de recherche, soit une phase qualitative et une phase quantitative.

Quelque soit la méthode adoptée, le projet de recherche doit être conçu avec rigueur. Il est recommandé de faire appel à un professionnel en recherche pour cette phase du projet, car certains individus ont tendance à s’improviser en tant que professionnel de la recherche, plus spécifiquement lorsqu’il s’agit de recherche qualitative. Les résultats d’un projet de recherche mal conçu n’est pas différent d’un ensemble de présuppositions organisées sous la forme de résultats pertinents.

Il y a beaucoup de publications sur la réalisation d’un projet de recherche. Si vous voulez un document de référence, je vous suggère le livre d’Alain d’Astous, professeur à HEC Montréal:  »Le projet de recherche en marketing ». Commencez par le chercher!

2 commentaires sur “La place de la recherche dans la gestion de projets en communication

Ajouter un commentaire

  1. Un billet intéressant Cadet, qui touche une de mes cordes sensibles 😉

    Il faut juste ne pas oublier la Recherche documentaire (Desk Research) qui est souvent oubliée et dont la conséquence de cet oubli est le gaspillage de ressources (argent et temps) pour découvrir des choses déjà découvertes et qui se trouvent parfois juste au bureau à côté.
    Un autre phénomène qui est apparu ces dernières années avec l’évolution des sites de sondages en ligne. Quand il s’agit de collecter des données primaires, des cadres sans background en recherche ou en collecte de données se sont mis à développer des sondages à l’aide d’assistants électroniques. Ce processus peut conduire à des conclusions fortement biaisées à cause d’une ignorance par rapport à plusieurs éléments qui font la réussite d’un sondage (en plus des objectifs) :
    – Connaitre l’univers de référence
    – Définir les paramètres d’échantillonnage
    – Déterminer la méthode de collecte de donner
    – Contrôle de la qualité des données
    – Épuration et analyse de données
    – Faire ressortir des résultats pertinents qui répondent aux objectifs
    – et parler des limites de la méthode et les questions en suspens

    Bonne recherche à tou(te)s.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :