Comment faire un brainstorm efficace?

Le remue-méninge, mieux connu sous le nom de brainstorming, est le point de départ de tous projets créatifs et en l’occurrence de plusieurs projets en communication. L’idée peut paraître simple, mais en réalité une séance de génération d’idée peut s’avérer inefficace si elle n’est pas encadrée. Il y a 4 règles de base à suivre pour bien préparer votre séance de brainstorming ainsi que quelques des techniques créatives à utiliser pour maximiser la productivité!

Tout d’abord, il faut suivre 4 règles de base :

  1. Avoir un endroit approprié

Choisissez un lieu attrayant et convivial. Assurez-vous qu’aucune distraction n’est possible. Les membres du groupe doivent pouvoir apporter des boissons ou de la nourriture afin de créer une ambiance décontractée afin de pouvoir déconnecter complètement et ainsi créer un endroit favorable à la génération d’idées.

  1. Avoir un nombre de personnes limitées

Lorsqu’il y a trop de participants lors du brainstorm, certaines personnes s’effaceront et ne prendront pas la place qu’ils devraient. Toutefois, si au contraire il y a un nombre insuffisant de participants, il risque d’y avoir des moments inanimés, ce qui ruine l’esprit créatif. Afin d’avoir un brainstorm optimal, l’idéal est d’avoir un groupe de 4 à 8 personnes de profils variés.

  1. Aucune critique permise

La règle d’or lors d’une séance de brainstorm est de ne juger aucune idée lancée! Il faut tous les noter, peu importe leur pertinence ou leur faisabilité. Il est également important de ne pas parler de budget! Le but est d’encourager les idées folles et excentriques, car ce sont souvent ces idées qui permettent de sortir des sentiers battus.

  1. Aucun patron invité

Cette règle peut sembler insignifiante, mais elle est pourtant essentielle. La présence d’un patron lors d’une séance de remue-méninge, risque d’intimider certaines personnes à donner leurs idées les plus farfelues, souvent les plus innovantes et créatives. Il est donc préférable de procéder au remue-méninge sans le patron et de lui présenter les idées conservées à la fin.

Une fois que toutes les règles du brainstorm ont été respectées, il est conseillé d’utiliser des techniques créatives afin d’encourager la génération d’idée et éviter les moments de silence.

Par exemple, la technique aléatoire consiste à lancer une liste de mots au hasard pour ensuite les associer au projet et voir les liens possibles.

Une autre technique est la technique associative qui consiste à s’approprier le rituel autour du produit afin d’en faire ressortir les éléments clés.

Finalement, une autre technique efficace est la technique de l’altération (scamper technique). Celle-ci demande de fusionner deux contextes différents dans lesquels on peut utiliser le produit. Il faut tenter de trouver une utilité au produit, autre que sa fonction principale.

Plusieurs autres techniques existent, il s’agit de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Finalement, en suivant ces règles essentielles, vous serez en mesure de trouver une multitude d’idées aussi créatives les unes que les autres pour amener vos projets à un autre niveau!

Bonne séance de brainstorming!

 

Sources :
Archambault, D. (2015) – Créativité média, Université de Sherbrooke
http://www.innovationmanagement.se/2012/12/26/random-word-brainstorming-a-simple-powerful-and-effective-ideation-technique/
https://www.mindtools.com/pages/article/newCT_02.htm
Crédit photo: Pixabay

 

 

6 commentaires sur “Comment faire un brainstorm efficace?

Ajouter un commentaire

  1. Je trouve que cet article apporte une manière simple de mettre en place une séance de brainstorming. Cependant, j’aimerais avoir quelques trucs pour éviter la critique, tel que stipulé au point 3. Avez-vous des trucs pour éviter de tomber dans ce piège? Dans mes expériences de brainstorming, c’est vraiment ce point qui est difficile à mettre en pratique.
    Merci à l’avance!

    1. Bonjour, en effet il s’agit d’un point qui se travaille en équipe. Plusieurs agences et entreprises se donnent comme truc de donner une conséquence à la personne qui critique ou juge une idée. Par exemple, on peut lancer un objet (peu dangereux évidemment) sur la personne qui critique dès qu’elle le fait ou encore on peut demander de mettre 1$ dans un pot chaque fois qu’une personne critique une idée. Ce n’est pas toujours évident au début, mais si on s’y habitue rapidement lorsqu’on met de l’avant cette règle comme étant la règle d’or. Si toutefois une personne n’est guère capable de faire autrement, on peut décider de ne pas l’inviter lors de la prochaine séance de brainstorming.

      1. Super, merci pour ces compléments d’idées. J’aime bien le 1 $ chaque fois qu’une personne critique… Nous pourrions donner le montant amassé à la cause caritative que nous soutenons à la fin de l’année.

  2. J’aime les techniques que tu apportes. C’est vrai que parfois dans équipes de travail il y a des blancs. Et le fait de travailler souvent avec les mêmes gens, les mêmes idées reviennent. Alors, il sera pratique de réaliser quelques une des activités proposées dans mes prochaines séances de brainstorming. Merci!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :