Le scrum

Le scrum gagne de plus en plus en popularité, mais doit-il être utilisé à toutes les sauces? Est-ce que tous les projets peuvent être abordés avec cette approche?

Le scrum est en fait une réunion quotidienne qui permet d’ajuster le tir au jour le jour. La réunion est souvent dirigée par un animateur, mais elle se rapproche rapidement de l’autogestion d’une équipe. Lors de cette réunion l’équipe fait le point sur ce qui a été fait, ce qui doit être fait et quels seront les obstacles à venir. L’équipe détermine ensuite un objectif court terme, tout en gardant en tête l’objectif long terme. Ex.: Pour mercredi nous devons avoir terminé le design. Le but est d’amener l’équipe à l’autogestion, le scrum permet aussi de responsabiliser tous les membres de l’équipe sur le projet. Est-ce que le scrum master doit être le chargé de projet? Non pas nécessairement, le scrum change le rôle de l’organisateur pour celui d’un facilitateur. Bien que l’image classique soit que le chargé de projet, lorsqu’on passe au développement agile, devienne le Scrumaster. La pratique du scrumaster changeant est de plus en plus populaire de sorte que tous les intervenants d’un projet passent par ce rôle. Par contre, n’est pas scrumaster qui veut, il faut avoir une bonne capacité à motiver les gens. Le scrum est une bonne pratique certes, mais pas à tout prix. Les difficultés et la taille du projet définissent le besoin du scrum. Normalement une équipe devrait communiquer facilement et clairement, mais ce n’est souvent pas le cas, surtout lors des  »crunch time », le scrum peut donc permettre d’accélérer le partage d’information afin de livrer le projet en temps.

Pour mieux comprendre le Scrum, voici un exemple qui parle: http://blog.soat.fr/2010/06/scrum-et-lagence-tous-risques/

3 commentaires sur “Le scrum

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Attention à ne pas réduire Scrum à un ensemble de réunions. Il faut au préalable comprendre que l’agilité (dont découle Scrum) apporte une vision différente de nos projets en prônant la communication au sein de l’équipe, des retours clients fréquents, un logiciel fonctionnel au plus tôt et une approche déterministe au lieu de prédictive.

    Scrum est un outil, un cadre pour atteindre au mieux ces valeurs en regroupant des règles et principes tels les rôles(Scrum master, product owner, team), les cérémonies (rétrospectives, DSM, sprint planning), des indicateurs (vélocité, burndown), des règles et outils (user stories, backlog, priorisation, engagement…) et des cycles itératifs (les sprints).
    Ce cadre s’adapte à énormément de projets mais demande un peu de dextérité et d’expérience pour être mené sans encombre (se faire coacher est par exemple une bonne idée) en fonction des contraintes et spécificités du projet.

    Ceci dit, l’exemple fournit pour expliquer Scrum est vraiment top 😉

  2. Les temps changent, les pratiques aussi! C’est génial de voir que la «méthode» scrum permet, entre autres, une démocratisation du pouvoir par une répartition changeante des rôles. En espérant pouvoir moi-même adopter ce genre de pratiques très bientôt!

  3. Je n’ai jamais eu l’occasion d’utiliser le scrum à proprement dit. Nous avons des réunions de publication et de production lors de certains projets, toutefois, jamais un scrum en soit. Tout comme Marie-Ève, j’espère avoir l’occasion de pratiquer cette nouvelle approche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :