Outils pour devenir un communicateur convainquant et un leader inspirant

Parce que nous savons que prendre la parole devant un public est la plus grande source de stress pour plusieurs personnes et que c’est une nécessité dans notre industrie, j’ai pensé vous donner des outils pour devenir un leader inspirant et un meilleur communicateur.

J’ai décidé de me concentrer sur l’impact de la communication non-verbale sur la performance d’une bonne communication. Les signes non-verbaux sont souvent sous-estimés lors d’une présentation, mais demeurent pourtant tout aussi importants que le message.

Un premier contact avec une personne ou un groupe est l’occasion de faire bonne première impression, en utilisant davantage le langage non-verbal. Dépourvu d’informations factuelles sur vous, vos interlocuteurs vous jugent à la base sur des aspects visuellement disponibles, comme votre tenue, une poignée de main, un regard, votre posture, etc.

D’ailleurs, une étude de l’UCLA a indiqué que jusqu’à 93% de l’efficacité de la communication est déterminée par des indices non verbaux : la voix, la posture, l’énergie que l’on dégage. Une autre étude a montré que l’impact d’une performance a été déterminé de 7% par les mots utilisés, 38% par la qualité de la voix, et 55% par la communication non-verbale.

IMAGE

Voici quelques trucs afin d’être un communicateur convainquant;

  • L’orientation du corps et la posture: Il est important d’être décontracté et d’avoir une position ouverte (qui démontre une communication bidirectionnelle). Votre posture est également importante. Une position verticale communique la compétence, la fierté et la confiance ; les épaules effondrées transmettent la vulnérabilité, l’incertitude. La façon dont vous marchez révèle aussi une variété de messages. Par exemple, en général, les personnes qui marchent rapidement et qui balancent leurs bras semblent avoir un but précis.
  • Le regard : Des regards soutenus et fréquents (accompagnés de signes de tête) rendent l’interlocuteur empathique, sympathique, courtois, crédible et confiant. À l’opposé, le sentiment de méfiance accroît avec l’absence de regard. En effet quand nous sommes nerveux, nous fuyons le regard et nos yeux rencontrent le regard de l’autre personne moins de 40% du temps.
  • La qualité de la voix et l’émotion: les interlocuteurs décodent également les signes « para-linguistiques », par exemple les variations du ton de la voix, les pauses et la fluidité du discours. Les auditeurs sont capables de repérer l’émotion exprimée à travers le message simplement grâce à la tonalité de la voix. Des exposés fluides, sans de longues pauses, sans hésitations et sans répétitions sont considérés comme étant crédibles. Les pauses courtes et adaptées ont tendance à augmenter crédibilité et confiance. Un débit lent, une voix faible avec peu d’inflexions favorisent la perception de sympathie et la crédibilité. Un débit rapide, une voix forte indique surtout la compétence.

Vous espérez vous aussi améliorer vos présentations orales et développer votre propre style de présentation? Il existe plusieurs formations offertes au Québec, sous forme d’ateliers, qui vous permettront d’augmenter votre sens du leadership lors de présentations et de renforcer votre confiance en vous. Par exemple, le Campus Infopresse offre des formations sous forme de ‘coaching’ les 20 mars et 17 juin 2014, donnés par des experts de l’industrie. Il en coûte 895$ par personne pour une session. Pour plus d’informations visitez: http://campus.infopresse.com/formations/cours/affirmer-votre-presence-en-perfectionnant-vos-aptitudes-de-communication

D’autres écoles telle la faculté d’administration de John Molson de L’université de Concordia, offre aussi des formations sur mesure se concentrant sur les aptitudes essentielles pour être un bon communicateur.

Pour conclure, il est important de ne pas sous-estimer la communication non-verbale lors de vos discours. Afin d’être un leader inspirant, penser à un niveau de communication optimal en mettant à contribution votre voix, votre gestuelle et votre posture, en plus d’être bien préparé, ce qui vous assurera un véritable succès auprès de votre auditoire.

4 commentaires sur “Outils pour devenir un communicateur convainquant et un leader inspirant

Ajouter un commentaire

  1. Je ne pourrais être plus en accord avec les arguments que vous amenez et les trucs que vous donnez pour faire une présentation réussie.

    Effectivement, le langage non verbal est tout simplement plus important que le contenu lorsque vous tentez de convaincre une personne lors d’une présentation. Mon expérience lors du NMUN (National Model United Nations) la simulation mondiale de l’ONU à New York m’indique que tout ce que vous mentionnez est extrêmement important.

    J’ai du faire une présentation devant 400 personnes pour la première fois lors de cette simulation et je peux vous dire que par expérience, le non verbal est un énorme facteur dans toutes les facettes d’une présentation, mais aussi dans le cadre de négociations.

    Comme vous le mentionnez, la posture, la voix et le regard sont les trois éléments à travailler. Normalement, lorsque la posture est bonne, l’aspect vocal de la communication s’en trouve améliorer et le regard aussi. C’est avec la posture que la confiance en soi se travaille le mieux, une bonne posture peut selon moi faire toute la différence.

    J’ai toujours trouvé très passionnante la communication non verbale, et encore plus en politique. Je vous laisse donc un lien vers un documentaire à propos du langage non verbal en politique qui est extrêmement intéressant.

    Les Secrets de la Communication non verbale.

  2. Bonjour,

    J’ai trouvé votre article très complet. J’ai suivit un cours de communication orale à l’Université de Sherbrooke dans le cadre de mon baccalauréat en communication, rédaction et multimédia, et je dois vous dire que votre article résume plutôt bien l’entièreté du cours!

    Pour les gens qui n’auraient pas 895 $ à investir dans une formation (coaching) en communication orale, vous pouvez toujours vous filmer et vous auto-évaluer afin de vous améliorer par vous-même.

    1. Prenez notes des différents symptômes physiques qui vous habitent (respiration rapide, mains moites, battements de cœur rapides) et tentez de les contrôler les fois suivantes.

    2. Tentez aussi de corriger ces petits défaut que vous remarquez:
    – Non-verbaux: se balancer d’une jambe à l’autre, jouer avec ses cheveux, ses mains, ses vêtements, se gratter, etc
    -verbaux: sapes, répétitions de mots, les « euh », rires nerveux, etc

    À force de pratiquer, on devient meilleur, surtout si on est conscients de nos petites imperfections!

    Bonne journée!

  3. Je travaille dans le domaine de la vente et ma communication non verbale est ce qui impact plus que les produits et solutions que j’offre. Il n’y a pas beaucoup de compagnies qui accepteraient de faire affaire avec une personne qui ne dégage pas de la confiance. J’aurais peur que la personne panique et ne sache pas quoi faire si je fais face à une situation d’urgence. De plus, je n’aime pas quand je fais une poignée de main a quelqu’un et que sa main est molle. J’ai toujours peur de faire mal à l’autre. J’ai toujours l’impression que l’autre n’a pas confiance en elle-même. Et c’est désagréable aussi, on ne va pas ce le cacher haha.

  4. Je trouve très juste d’ajouter que la personne doit inspirer confiance.
    La communication non-verbale est comme vous le dites tous très importante et je pense qu’inspirer confiance, chose très importante pour être un bon leader, passe aussi par le non-verbal.
    En effet, comme le mentionne le titre de l’article, le propre d’un leader est qu’il inspire, qu’il donne le goût d’être suivi grâce à la confiance qu’il inspire. Je pense que cela passe aussi bien par le verbal que le non verbal, car la confiance se construit sur une bonne argumentation, énoncée correctement grâce au codes non verbaux mentionnés dans l’article.
    Tout ceci ne s’apprend pas uniquement dans des livres ou grâce à du coaching. Avec de l’entrainement peut-être, mais surtout grâce à une forte personnalité et du charisme, qu’on n’acquiert pas facilement en payant un coach. Cela fait appel à des critères plus psychologiques et humains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :