Trello, l’art de l’organisation visuelle

L’un des plus grands défis de gestion de projet, c’est de s’assurer que les idées soient facilement accessibles et organisées. Plusieurs outils font le travail de façon admirable, mais Trello se distingue par sa facilité d’utilisation et son système très visuel.

Pour citer la visite guidée de Trello : «[u] n tableau Trello est une liste de listes, remplie de cartes, utilisées par vous-mêmes et votre équipe.» Expliqué de cette façon, c’est assez mélangeant et surtout peu parlant, donc commençons par jeter un œil à l’interface.

Cartes et listes
Exemple de tableau Trello

Chaque projet ou sous-projet, dépendant de votre situation, devrait avoir son tableau, qui sera divisé en listes de cartes. Et justement, c’est au niveau de ces cartes que Trello révèle ses vrais pouvoirs de plateforme de communication et d’échange de contenu.

Disons que ce n’est pas les outils qui manquent : étiquettes de couleurs pour identifier les tâches, dates d’échéances, discussions entre collègues, fichiers joints, listes à cocher, etc. Les utilisateurs peuvent choisir d’être notifiés de ce qui se passe dans leurs tableaux et lorsqu’ils sont «taggués» dans un commentaire.

tour-card_fr[1]
Exemple de carte Trello

L’originalité de l’interface est l’élément qui distingue Trello de ses concurrents. Le principe de glisser et déposer les cartes et les listes est particulièrement intuitif et affordant, tout comme l’ensemble de l’interface, une fois qu’on a y passé quelques minutes.

Notons que la version mobile offre la même expérience que la version ordinateur, ce qui est loin d’être toujours le cas.

Une gestion de projet simple, mais pas simpliste

L’avantage numéro un de Trello est sa simplicité d’utilisation… mais c’est aussi sa principale faiblesse. Pourquoi? Parce que ce que Trello offre à la base, c’est un canevas vide et une boite à outils.

De plus, ne vous attendez pas à faire le suivi de vos ressources dans votre projet, c’est impossible. Mais comme Trello est un outil de communication pour les projets de création ou de production, on peut comprendre pourquoi!

Autrement dit, Trello ne fera pas votre gestion de projet à votre place, mais va vous faciliter grandement la tâche en devenant votre centre de partage d’informations et de suivis. Et cela fait son charme dans un sens, puisqu’il faut prendre la peine de réfléchir à notre projet et comment l’on veut le gérer.

Est-ce qu’on sépare les listes par sous-projets, par date, par état? Est-ce que chaque carte est une tâche ou est-ce qu’elles sont regroupées? Est-ce que l’on attribue une ou plusieurs personnes par carte? Vous avez la flexibilité la plus complète, selon les besoins de votre projet.

Entre les bonnes mains, Trello peut se rendre utile de nombreuses manières, que ce soit pour «brainstormer» au début d’un projet, pour planifier et faire respecter les échéances ou pour suivre et maintenir à jour la production.

L’outil est particulièrement intéressant si avez déjà une méthode d’organisation de projet et que vous cherchez simplement un outil pour l’optimiser. Ainsi, si vous êtes vendu au «Getting Things Done» de David Allen, que votre «War room» doit être accessible de partout ou que vos «Kandan Boards» sont compliqués à gérer, Trello va rapidement devenir votre meilleur ami.

Une communauté bouillonnante

Vous manquez d’inspiration? Ça tombe bien, puisque la communauté Trello partage son expertise avec enthousiasme. Peu importe le projet que vous avez, ils pourront vous aider.

Vous planifiez un mariage? Vous écrivez un roman? Vous voulez organiser vos listes de course familiales? Vous êtes à la recherche d’une nouvelle maison? Vous souhaitez monter un calendrier éditorial simple? Ne cherchez plus : il y a quelqu’un qui a déjà créé un tableau Trello approprié!

Capture d'écran 2017-03-27 15.03.59
Exemple de tableau Trello original

4 commentaires sur “Trello, l’art de l’organisation visuelle

Ajouter un commentaire

  1. Trello semble bien intéressant, mais je me demande à quel point il peut se modeler à la gestion de projet au sein d’une entreprise. Souvent, un outil aussi original n’est pas pris au sérieux par les employés. Par exemple, un Intranet dynamique et sympathique peut être mal perçu par les employés, qui peuvent arrêter de considérer cet outil comme une priorité.
    Or, comme tu le mentionnes, Trello semble être une plate-forme idéale pour des projets tels la planification d’un mariage ou un déménagement. Il suffit donc de l’utiliser adéquatement pour tourner la gestion de projets en son avantage!

  2. Où je travaille, on utilise beaucoup Trello.
    Que ce soit à l’interne d’une équipe pour faire la gestion des objectifs trimestriels ou dans le comité sociale pour planifier l’organisation des événements à venir.
    Nous l’utilisons également pour traiter les demandes des clients. Par exemple, lorsqu’une demande ou question client nous est envoyé par courriel, nous transférons cette demande dans le Trello lié au projet. Ainsi nous pouvons assigner la carte Trello à une ressources dans l’équipe. Ceci permet également au client de voir l’avancement et le traitement de sa demande.
    Les Power-Ups de Trello sont également très intéressants.
    Ils permettent d’activer différentes options supplémentaires facilitant la gestion d’un projet. Par contre, il est important de déterminer si un Power-Ups est pertinent dans le cadre d’un projet donné puisque tous les Power-Ups ne sont pas utiles.
    En sommes, excellent article introduisant Trello!

  3. Je ne peux vive sans Trello ! Le seul hic est l’esthétique de l’importation des données. J’aurais aimé pouvoir à la fin d’un projet exporter un fichier facile à lire et qui résume l’entièreté du projet, aussi il est dommage qu’on ne puisse pas mettre d’échéanciers dans les tâches d’une checklist, il faut faire plusieurs cartes (mais je sais que Trello travaille là-dessus, c’est à venir!). Néanmoins, j’ai beaucoup de difficulté à travailler maintenant avec Excel pour mes collègues qui ne veulent pas s’initier à Trello, c’est un must !

  4. Selon moi, Trello me semble être un bon outil permettant d’assurer le bon déroulement de la gestion d’un projet. Je crois néanmoins que cet outil peut-être complexe pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec les appareils technologiques. À mon avis, je que l’on doit toujours arrimer les outils dit traditionnel et ceux novateurs. La prudence est donc de mise parce que nul n’est à l’abri d’un ‘’bogue’’ informatique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :